Poco F2 Pro

L’autonomie est sans doute le point fort de ce Poco F2 Pro, un smartphone très intéressant sur d’autres points également comme vous pouvez le lire dans ce test.

Présentation

Le Poco F2 Pro suit la tendance actuelle dans l’industrie des smartphones et devient de plus en plus gros et lourd. Les dimensions sont maintenant de 163,3 x 75,4 x 9 millimètres (à titre de comparaison, le Poco X3 : 165 x 78 x 9,7 mm) et le Poco F2 Pro pèse 220 grammes. Le design passe pour une création maison et comporte une caméra rétractable et le module de caméra circulaire au dos. En 2020, de nombreuses caméras pop-up ont dû céder la place à une encoche de type « punch-hole », mais avec le POCO F2 Pro, vous pouvez profiter d’un véritable affichage plein écran. L’appareil n’est cependant pas étanche, ce qui est tout à fait acceptable à ce prix. La caméra pop-up est éclairée par des LED et se déploie à partir du boîtier lorsque cela est souhaité, accompagnée d’un jeu de couleurs et/ou d’un son. Lorsqu’elle est rétractée, la caméra pop-up agit comme une LED de notification. Le POCO F2 Pro dispose bien entendu d’une fonction d’affichage permanent au démarrage.

Meilleure Vente n° 1

Le bouton de mise en marche à l’extrême droite est marqué en rouge et au-dessus se trouve la bascule de volume. Les deux boutons sont en métal, mais ont un léger jeu dans le boîtier. En termes de matériaux, Poco s’appuie sur un cadre métallique et Gorilla Glass 5 à l’avant et à l’arrière de la F2 Pro. Le capteur d’empreintes digitales est situé sous l’écran. Le dos en verre est mat et fait définitivement impression en combinaison avec les couleurs spéciales. Il y a un choix de gris, de violet, de vert et de blanc. Le cadre du POCO F2 Pro est toujours coloré dans la couleur correspondante. L’ensemble de l’affaire ne présente pas d’arêtes vives ni de transitions visibles. Le dos du verre est légèrement arrondi pour une meilleure sensation, mais l’affichage est complètement plat. Le POCO F2 Pro se sent très bien dans la main et l’affichage sans encoche est tout simplement accrocheur.

Le POCO F2 Pro marque des points avec ses ports. En plus de l’USB-C (2.0), vous disposez d’une prise casque de 3,5 mm, d’un émetteur infrarouge, de deux microphones, d’un haut-parleur et d’un dual-SIM (2 x Nano). Cependant, l’extension de mémoire par micro-SD n’est pas possible. La prise casque, l’émetteur infrarouge et le microphone antibruit sont placés en haut, le reste en bas. Le POCO F2 Pro renonce aux haut-parleurs stéréo, mais le haut-parleur mono en a certainement à revendre. Le haut-parleur est très fort et le son est suffisamment différencié, même au plus haut niveau. Cependant, le son ne peut pas suivre le rythme d’un Mi 10. Tout de même, un excellent son pour un haut-parleur mono.

Le module de caméra quadruple rond ne dépasse même pas d’un millimètre et se referme parfaitement même avec le couvercle de protection inclus. En plus d’un boîtier en plastique plus résistant, un adaptateur de charge (33 watts), un câble USB-C, une broche sim et le bloc-notes habituel sont également inclus. Un protecteur d’écran est également fixé depuis l’usine.

Performances et fonctionnalités du Poco F2 Pro

Le POCO F2 Pro utilise un écran AMOLED de 6,67 pouces et se passe d’un taux de rafraîchissement plus élevé de 90 ou même 120 hertz. Ceux qui ne veulent pas se passer de la combinaison AMOLED et High Hertz peuvent désormais acheter le OnePlus Nord avec un écran de 90 Hz. Sinon, le Poco X3 offre également 120 Hz, mais avec un panneau IPS classique. La résolution est de 2 400 x 1 080 pixels et donne une image d’une netteté exceptionnelle de 396 pixels par pouce sur l’écran complet. Le ratio d’aspect est de 20:9, ce que Xiaomi appelle un ratio d’affichage de 92,7%. Les bords gauche, droit et supérieur de l’écran mesurent 2,5 millimètres et le menton est large de 5 millimètres.

La luminosité peut être réglée entre 4 et 800 lux en standard. En mode de luminosité automatique, un boost est également activé en cas de lumière directe du soleil, qui passe à plus de 1350 lux. La lisibilité en extérieur est excellente et la faible luminosité est idéale pour les heures du soir ou pour les pièces sombres. En outre, un mode de lecture avec un rayonnement de lumière bleue plus faible est également disponible. Le contraste est généralement excellent pour AMOLED. Dans le menu des options du POCO F2 Pro, les couleurs peuvent être configurées minutieusement. Outre une configuration progressive du chaud au froid, les réglages de couleurs et de contraste étendus de Xiaomi ne laissent rien à désirer. La stabilité de l’angle de vue est bonne. Widevine L1 permet naturellement de profiter de Netflix et d’Amazon en résolution HD. Il s’agit d’un écran HDR+, qui a également été certifié par le TÜV-Rheinland comme étant agréable à regarder. La gradation DC est également incluse et peut être activée dans le menu des options.

L’écran tactile fonctionne à une fréquence d’échantillonnage légèrement plus rapide de 180 Hz, bien qu’on ne le remarque pas vraiment dans la pratique. Jusqu’à 10 entrées sont enregistrées simultanément et toutes les entrées sont mises en œuvre rapidement et avec précision. Les paramètres supplémentaires comprennent un mode sombre (inversion noir/blanc), la taille du texte peut être configurée et une fonction d’activation permanente très étendue est disponible. Des fonctions comme le populaire double-clic pour se réveiller peuvent également être activées.

Le POCO F2 Pro brille au test avec un fantastique affichage multimédia sans aucun encochage gênant. Regarder des vidéos et jouer est tout simplement amusant, alors que ce dernier serait encore mieux avec un écran de 90 hertz. Mais Xiaomi a dû mettre un frein au prix quelque part et avec cet affichage par ailleurs net, lumineux et simplement excellent, les « seuls » 60 Hertz sont probablement acceptables, comme il y a sur le Umidigi A7 Pro.

Le POCO F2 Pro est alimenté par un processeur Snapdragon 865. En attendant, la mise à niveau sous la forme du Snapdragon 865 Plus est dans les starting-blocks. Cependant, la différence entre les SOC s’avère assez mineure, la principale différence étant une vitesse d’horloge légèrement plus élevée pour le modèle PLUS. Le Snapdragon 865 SoC intègre un noyau principal cadencé à 2,84 GHz et trois noyaux supplémentaires Cortex-A77 cadencés à 2,42 GHz. Pour les tâches moins exigeantes, il existe 4 noyaux Cortex-A55 avec une horloge de 1,8 GHz. Un puissant GPU Adreno 650 s’occupe des performances graphiques. Ainsi, la vitesse du système POCO F2 Pro est excellente. L’expérience n’est ralentie que par les 60 Hertz, car les smartphones à 90 Hertz semblent tout simplement encore plus fluides, même si les performances ne sont bien sûr pas vraiment augmentées. Le fonctionnement du POCO F2 Pro est très rapide et il n’y a pas de saccades. Ceci est également assuré par la puce mémoire UFS 3.1 rapide comme une flèche, qui est installée en option avec 128 Go ou 256 Go. Il y a une petite différence au niveau de la mémoire vive, car seule la version 8/256 Go est équipée d’une mémoire vive DDR5. Notre appareil de test de 6/128 Go n’a que de la mémoire vive LPDDR4X installée. Cela l’amène à une vitesse d’écriture de 17,5 Go/s. Le stockage interne de 128 Go offre une vitesse de lecture/écriture de 1730/725 Mo/s.

La performance du jeu est brute comme prévu et le smartphone ne faiblit dans aucun jeu. Même si le processeur avait la puissance nécessaire pour un débit constant de 90 FPS dans les jeux, l’affichage ne permet pas une expérience aussi fluide. Néanmoins, le Poco F2 Pro est une véritable machine de jeu et les joueurs peuvent profiter d’un boîtier sympa. Même après une heure de jeu, l’appareil ne dépasse pas 39° à son point le plus chaud.

Le Poco F2 Pro est un téléphone à double-simulation et ce malgré une réception 5G. En mode dual-sim, cependant, seule la réception 4G est possible, ce qui ne dérangera en fait personne en France. Ceux qui veulent recevoir la 5G sur le n77/n78 devront utiliser une seule carte SIM. Les fréquences 5G sont fortement limitées, car le n2 et le n1 (expansion chez Telekom) manquent tous deux pour la France. Dans la pratique, cela n’a actuellement aucun effet et vous pouvez vous attendre à une forte réception sur les fréquences 4G (LTE) suivantes : 1/2/3/4/5/7/8/20/28. Le MIMO 4X4 est également pris en charge et donc rien ne s’oppose à l’agrégation des porteuses. Mais c’est aussi une question d’avenir en France. La qualité des appels est excellente et les services VoLTE et VoWIFI sont également disponibles. Si les deux ne sont pas directement activés, il suffit de suivre ces instructions. La valeur DAS du Poco F2 Pro est de 0,80 W/kg tête et de 1,05 W/kg corps.

Qualité des photos et des vidéos

Le POCO F2 Pro a une configuration d’appareil photo similaire à celle du Xiaomi Mi 10, les appareils se partageant le capteur d’auto-image et l’appareil photo ultra grand-angle. Le Poco F2 Pro est également équipé d’un capteur de profondeur de 2 Mpx et d’un macro-capteur téléobjectif de 5 mégapixels. Le capteur télémacro doit être mentionné positivement dès le début, car il permet de prendre des photos spéciales en gros plan. L’appareil photo ultra grand angle prend des clichés de 13 mégapixels et le capteur de l’égoïste se résout à 20 mégapixels. La caméra principale de le Poco F2 Pro repose sur un capteur Sony IMX686. Le capteur de 64 mégapixels remplace l’IMX586 que nous avons vu dans de nombreux vaisseaux phares l’année dernière. Vous devrez de toute façon vous passer d’un capteur pris en charge par l’OIS, mais il existe un EIS disponible pour l’enregistrement vidéo. L’application de Xiaomi est clairement conçue et simple, mais dispose également d’un mode Pro étendu. Ceux qui préfèrent une expérience de couleur particulièrement forte peuvent également utiliser le mode AI de Xiaomi. La mise au point est rapide et fiable, tant pour les photos que pour les vidéos. Le temps de déclenchement et le traitement ultérieur des clichés sont extrêmement rapides grâce au processeur SD865. Si vous voulez voir comment le Poco F2 Pro se compare à la concurrence, vous pouvez consulter notre comparaison de caméras avec la Xiaomi Mi 10 et la OnePlus North.

En fait, Xiaomi donne toujours à ses smartphones un certain affichage de couleurs sursaturées. Le POCO F2 Pro fait ici preuve de plus de retenue et convainc par des couleurs précises et réalistes. La gamme dynamique et les détails sont également très élevés dans le mode normal de 16 mégapixels (en raison du regroupement des pixels, le capteur 64MP ne prend que des clichés de 16MP). L’ouverture relativement petite de F/1,9 permet des prises de vue légèrement plus sombres que celles de la concurrence. Mais en contrepartie, le contraste est bon. Le POCO F2 Pro offre de très bonnes prises de vue en plein jour, qui ne doivent pas craindre la comparaison avec les meilleurs appareils photo du marché. Parmi les smartphones les moins chers, seuls le Mi Note 10 Lite et le Poco X3 peuvent suivre.

La caméra Selfie est la même que celle du Mi 10, bien que le Pocophone rende les visages plus naturellement. L’appareil photo a une mise au point fixe et vous devez avoir la bonne distance pour des selfies parfaitement nettes. Toutefois, les détails et la correspondance des couleurs peuvent être convaincants dans le cas contraire. Avec la caméra frontale, vous pouvez également filmer des vidéos non stabilisées à un maximum de 1080p à 30 FPS. Les ralentis (slow motion video selfies) sont également possibles à 720p à 120FPS.

L’enregistrement vidéo est une catégorie dans laquelle les modèles phares se distinguent encore nettement des smartphones de milieu de gamme. Le prix du POCO F2 Pro se situe en plein milieu, tout comme ses caractéristiques. Les vidéos 4K à 30 FPS sont très bien stabilisées. Même à 1080p et 30 FPS, la stabilisation via un EIS réussit très bien. Les images en 4K peuvent difficilement être distinguées des images du Xiaomi Mi 10. Le POCO F2 Pro peut même enregistrer la discipline suprême, c’est-à-dire 4K à 60 FPS, mais ces enregistrements ne sont plus stabilisés. Même les enregistrements 1080p à 60 FPS ne sont pas stabilisés. Comme coup de publicité, il reste alors une option 8K. On ne peut pas vraiment faire quoi que ce soit avec les vidéos, car elles sont extrêmement grandes et ne font pas ressortir visiblement plus de détails. La mise au point est toujours rapide et précise lors des enregistrements. Malheureusement, il n’est pas possible de basculer entre les capteurs pendant l’enregistrement. La caméra UWW fait des enregistrements 4K bien stabilisés avec 30 FPS, ce qui est tout à fait respectable.

Autonomie du Poco F2 Pro

Alors que Xiaomi se concentre sur la fonction de recharge sans fil du Xiaomi 11T Pro, il s’agit d’une batterie de 4700 mAh qui est chargée avec 30 watts par câble dans le Poco F2 Pro. Il passe de 0 à 100 % en une heure et 10 minutes seulement. Après cela, vous avez un DOT (temps avec affichage sur) de 9-10 heures. C’est suffisant pour deux jours pour la plupart des utilisateurs.

Dans le test de batterie PCMark, le Poco F2 Pro donne un très bon résultat de pratiquement 14 heures et une heure de YouTube ne dépense que 5 % de la puissance de la batterie. Si vous recherchez un smartphone haut de gamme durable, le Poco F2 Pro est votre meilleur choix. Le temps de chargement ne peut pas rivaliser avec les appareils les plus rapides, mais il n’est pas mal non plus. La seule chose que vous devez faire sans le Poco F2 Pro est la fonction confort de recharge QI sans fil.

Conclusion

En plus d’avoir une excellente autonomie, le Poco F2 Pro dispose également d’une résistance à l’eau et aux poussières et de très bonnes performances globales.

Laisser un commentaire