Umidigi A7 Pro

Si pour vous l’autonomie est le critère numéro un pour le choix de votre smartphone, vous pouvez voir le Umidigi A7 Pro dont nous vous proposons le test ici.

Présentation

La première impression de l’A7 Pro est convaincante. Un dos de verre chic avec un effet de couleur nous accueille. En outre, il y a un module à quatre caméras et un écran de 6,3 pouces avec une encoche pour les gouttes d’eau. Le tout est enveloppé dans un boîtier en aluminium mat. Les dimensions sont de 159 x 76 mm et l’épaisseur de 8,5 mm. L’Umidigi A7 Pro pèse 215g, ce qui est remarquable. Ce qui est négatif dans le smartphone, c’est le positionnement des boutons. La bascule de volume et le bouton d’alimentation sont superposés sur le côté droit. Le bouton de mise en marche glisse donc difficilement vers le bas. De l’autre côté, on ne trouve que la fente pour la carte sim. Cela permet une véritable extension de mémoire double-sim + via une carte micro SD !

Le dos en verre est une caractéristique agréable et l’effet de couleur est également réussi. Si vous préférez tout de même protéger votre téléphone, un étui de protection en silicone texturé vous est fourni. Malheureusement, il semble très bon marché, même si de nombreux efforts ont manifestement été faits pour l’éviter. Sinon, vous obtenez l’outil SIM habituel, un câble de chargement rouge et un adaptateur électrique européen inclus.

L’Umidigi A7 Pro est de bonne facture, seul le menton est un peu épais, à un peu moins de sept millimètres. Cependant, il s’agit bien sûr d’un appareil à petit budget, donc ça ne pose pas de problème non plus. La combinaison intégrée d’une prise jack de 3,5 mm et d’un port USB-C est agréable. Tout aussi agréable est la grande fiabilité du capteur d’empreintes digitales au dos. Ainsi, personne n’a à utiliser le Face Unlock peu sûr et peu fiable via la caméra frontale. Dans l’ensemble, la qualité de construction et le design de l’UMIDIGI A7 Pro sont convaincants à ce prix. La seule chose que je trouve négative est l’emplacement des boutons.

Performances et fonctionnalités du Umidigi A7 Pro

L’A7 Pro est équipé d’un écran LCD LTPS au format 19.5:9. Une encoche en forme de goutte d’eau pour l’appareil photo en haut, et le large menton en bas. La résolution de l’écran est de 2340*1080 pixels, c’est-à-dire Full HD. Calculé sur la surface de 6,3 pouces du panneau, cela donne une densité de pixels de 409 PPI. C’est en fait une valeur assez bonne, mais on remarque que les pixels individuels sont toujours visibles. Cela se remarque dans les menus ainsi que dans les vidéos et ne devrait pas être le cas avec cette densité de pixels. Il semble qu’un panel très bon marché ait été utilisé.

Cependant, la reproduction des couleurs est trop bonne. Tout à fait approprié pour un peu de multimédia. Les angles de vue stables sont également agréables. La luminosité est de 610 nits. C’est une bonne valeur pour la gamme de prix. Ce n’est qu’en plein soleil que l’affichage peut être mal lu. L’A7 prend en charge à la fois un mode sombre et un mode lecture. Il n’y a malheureusement pas d’autres réglages de couleurs. Il nous manque également un affichage toujours présent, car malheureusement aucune LED de notification n’a été installée. L’affichage de l’UMIDIGI A7 Pro n’est pas vraiment convaincant. Il est dommage que la résolution semble plus faible malgré le Full HD. Cependant, l’appareil ne coûte qu’environ 100 € et pour cela l’affichage n’est alors que supérieur à la moyenne.

Les performances d’UMIDIGI sont correctes pour le prix. Le cœur du téléphone est le Helio P23 de Mediatek. Elle date de 2017 et était utilisée comme puce de milieu de gamme à l’époque. Cependant, c’était il y a des années et beaucoup de choses se sont passées sur le marché depuis lors. Néanmoins, la puce est un choix populaire pour les téléphones d’entrée de gamme car ses performances sont suffisantes pour des tâches simples.

En utilisation quotidienne, les performances du processeur s’avèrent régulièrement être un point faible. Le chargement d’applications simples, telles que Spotify, prend beaucoup de temps, et les sites web mettent parfois du temps à se charger complètement. La performance est suffisante pour jouer à des jeux simples. J’ai installé COD Mobile pour le plaisir et il était en fait jouable avec les paramètres les plus bas. Le multitâche est utilisable grâce à 4 Go de RAM DDR4X. En ce qui concerne le stockage de masse, vous avez le choix entre 64 Go et 128 Go. Actuellement, la différence de prix entre les versions est marginale, c’est pourquoi nous conseillons vivement d’opter pour le stockage de 128 Go. Dans l’ensemble, les performances de l’A7 Pro sont satisfaisantes. Nous vous conseillons néanmoins d’économiser un peu plus et d’acheter un appareil pour 160 ou même 180 euros voire même de voir du côté du Redmi Note 9T 5G. Même si c’est une grosse somme en plus, vous obtenez simplement un bien meilleur rapport qualité-prix et vous êtes assuré de profiter de l’appareil plus longtemps. Ceux qui ne peuvent ou ne veulent vraiment pas dépenser davantage doivent se préparer à des temps d’attente partiellement supérieurs à la moyenne. Les performances de jeu sont assez solides. La performance est moyenne pour la gamme de prix.

La page produit d’Umidigi promet « Stock Android 10 », c’est-à-dire un Android non traité sans fonctions supplémentaires du fabricant. On trouve une telle interface sur les appareils Pixel, par exemple. Pour les téléphones de Chine, une version de stock d’Android est une rareté. Cependant, beaucoup les apprécient pour leur aspect simple et épuré et pour la rapidité qu’offre souvent un système non modifié.

La 4G peut être utilisée avec les deux cartes sim. Toutes les bandes communes sont soutenues :

4G : FDD-LTE : B1 /2 /3 /4 /5 /7 /8 /12 /13 /17 /18 /19 /20 /26 /28A /28B /B66
TDD-LTE : B34 /38 /39 /40 /41

Dans le secteur des petits budgets, ce n’est pas nécessairement une évidence et donc pour nous un point positif pour le dispositif. La VoLTE peut être utilisée, le Bluetooth n’est malheureusement pris en charge que jusqu’à la norme 4.0, le Wifi bi-bande est disponible en b/g/n, le Wifi « ac » ou même « ax » n’est pas pris en charge. Toutefois, cela est également acceptable dans cette fourchette de prix et ne constitue pas une limitation. Le GPS et le GLONASS peuvent être utilisés pour le positionnement. Le positionnement fonctionne de manière fluide et précise. Sinon, il y a les capteurs habituels, c’est-à-dire la luminosité, la proximité, l’accélération, la boussole et le gyroscope. Le NFC n’est malheureusement pas soutenu. Il en va de même pour la L1 de Widevine. Le streaming de contenu HD via Apple TV ou Netflix n’est donc possible qu’en résolution SD.

Qualité des photos

Le module de caméra est composé d’une caméra principale de 16MP avec une ouverture de f1.8, d’une caméra ultra grand angle de 120° degrés avec 16Mp, d’un capteur de profondeur de champ de 5MP et d’un capteur macro de 5MP avec une distance macro de 2cm. A l’avant, UMIDIGI contient un appareil photo 16MP avec une ouverture de f2.0.

La caméra principale de l’A7 Pro donne des résultats médiocres. Les couleurs, en particulier, sont un pari. Entre contraste exagéré, manque de contraste et reproduction réaliste des couleurs, tout est là. La meilleure reproduction des couleurs est obtenue en prenant des photos à l’intérieur dans une lumière du jour très faible – malheureusement, ce n’est pas le scénario le plus courant. Lorsque l’on prend des photos en extérieur, on remarque que les couleurs qui vont dans le sens de l’orange, du rougeâtre ont tendance à être fortement surchargées. La netteté des photos est toujours bonne, mais le téléphone doit être tenu vraiment immobile pour cela, sinon la photo sera floue. Les trois dernières photos de la galerie suivante sont prises avec un zoom 2x, la netteté en souffre donc sensiblement.

Le mode portrait est décevant. L’image est vraiment très bonne, les bords sont précis, le bookeh agréable. Vous pouvez oublier les photos de personnes. Je n’étais même pas à moitié reconnu dans aucune d’entre elles. Soit je suis dans le brouillard, soit un coin est flou, rien d’autre. Donc malheureusement pas utilisable.

Autonomie du Umidigi A7 Pro

La batterie de l’A7 Pro mesure 4150 mAh. Il s’agit d’une valeur moyenne à bonne pour un téléphone de cette taille. UMIDIGI peut certainement marquer des points ici grâce à son processeur relativement économe. En utilisation normale, il reste encore une bonne batterie de 25 à 35% à la fin de la journée.

Ce n’est certainement pas suffisant pour deux jours, mais vous ne devez pas quitter la maison avec une batterie pleine pour passer la journée. C’est également une bonne chose, car la vitesse de charge de l’A7 est de 10W dans le tiroir du bas. Une charge complète prend plus de trois heures. En deux heures, vous arriverez à charger l’appareil de 10 à 80 %. La recharge sans fil n’est pas prise en charge.

Conclusion du test

Le Umidigi A7 Pro est donc un choix de smartphone qui se justifie avant tout par son excellente autonomie, car ses performances sont assez décevantes.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire