VISUO Battle Shark

Si vous voulez avoir un drone qui a avant tout un design très original, voici le VISUO Battle Shark que l’on vous présente dans ce test.

Présentation

Le VISUO Battle Shark est livré dans une simple boîte en carton et dispose ainsi d’une boîte de transport pratique. Il contient le quadrocoptère, une télécommande en forme de manette de jeu, un manuel, des protège-hélices, quatre rotors de rechange, un câble de chargement USB, deux batteries supplémentaires et un petit tournevis. À première vue, c’est donc un bon paquet.

Meilleure Vente n° 1
KIDOMO Mini Drone Pliable avec Caméra 1080P pour Enfants et WIFI FPV Télécommande, Mini Quadrirotor RC avec lumières LED et Décollage/Atterrissage à une Touche, 360°Flips, 2 Batteries-F02
  • [1080P HD WIFI FPV Télécommande] Utilisez un mini drone via WIFI et des applications...
  • [Mini Drone Intelligent Multifonction] Photographie gestuelle, arrêt d'urgence,...
  • [Long Temps de Travail avec deux Batteries] Le mini drone F02 dispose de deux batteries et...

Afin de ne pas détruire toutes les hélices trop rapidement, il est préférable pour les débutants d’utiliser les protections d’hélices. La qualité de construction du Battle Shark laisse à désirer. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à un drone haut de gamme pour environ 50 €, mais l’hélicoptère semble dans l’ensemble un peu bon marché et sans amour assemblé. On peut donc trouver en de nombreux endroits des lacunes et des résidus de colle. En outre, le poids du drone est si faible que la confiance dans la construction ne veut pas vraiment s’imposer. Le test sur le terrain permettra de voir comment l’ensemble se comportera sur le terrain. Les bras sont repliés, comme pour le Mavic, et voici un autre point faible à mon avis. Car le mécanisme est fixé uniquement par une très petite vis, sur laquelle s’exerce une grande pression, surtout à des vitesses élevées. Bien que les bras se verrouillaient bien au début, mais après une petite chute, il arrivait plus souvent qu’un bras cherche indépendamment sa position de repos à nouveau. Cela conduit bien sûr à un nouvel accident.

Performances du VISUO Battle Shark

La caméra 720p est située à l’avant et est montée sur un module réglable. Cela vous permet de régler l’angle d’inclinaison de l’objectif, ce qui est un avantage, surtout à grande vitesse, pour ne pas simplement filmer la pelouse juste en dessous de vous. L’appareil photo promet de prendre des photos et des vidéos à la volée, mais c’est là que le premier défaut majeur est apparu : quel que soit le réglage, l’appareil refuse avec véhémence de prendre des photos et des vidéos. Sous les moteurs, à l’extrémité de chaque bras, se trouvent des LED qui servent à indiquer l’état du drone à un moment donné. Par exemple, vous pouvez savoir si l’hélicoptère s’est connecté à la télécommande après le lancement et est prêt à décoller. L’affichage LED et la connexion à la télécommande fonctionnent sans problème. La batterie est située à l’arrière du Battle Shark et est poussée dans une ouverture où elle s’enclenche. Une batterie de 3,8V 1800mAh est incluse, qui se trouve dans un support en plastique noir et s’adapte donc aux rails du compartiment de la batterie. Le tout est chargé via une fente microUSB et à l’aide du câble USB inclus.

La conception de la télécommande est similaire à celle d’une manette de jeu et tient donc assez bien dans la main. En plus des deux manettes, il existe différents boutons pour lancer ou faire atterrir le drone, activer le mode sans tête ou démarrer un mode pseudo-RTH. De plus, vous pouvez effectuer un saut périlleux et sélectionner les trois niveaux de vitesse grâce à deux boutons supplémentaires situés en haut.

Fonctionnalités

Tout est plutôt mal assemblé et ne témoigne pas exactement d’une grande qualité. Au milieu de la télécommande, vous trouverez un support pour téléphone portable permettant de transmettre la vue en direct via WIFI. En ce qui concerne le WIFI, vous avez également la possibilité de contrôler le drone par le biais d’un smartphone, mais en pratique, cela a eu un temps de latence relativement long et vous ne pouviez donc pas vraiment voler avec précision et exactitude. C’est certainement plus amusant avec la grande télécommande. Vous pouvez glisser une carte SD dans une fente prévue à cet effet sur le fond de l’hélicoptère, mais cela s’est avéré encombrant la troisième fois, car le circuit imprimé s’était déplacé derrière l’ouverture.

Le lancement et le vol près du sol fonctionnent parfaitement et étonnamment bien avec le Battle Shark de VISUO. Même à haute altitude, le drone n’a pas trop de problèmes. Le point faible à plus grande distance est plutôt la portée de la connexion radio, qui devient relativement faible à un peu moins de 30 mètres. Dès qu’un peu plus de vent se lève, il vaut mieux ne pas laisser le quadrocoptère voler trop loin, car les rafales peuvent rapidement faire s’envoler le drone. Les trois différents niveaux de vitesse ne sont pas trop perceptibles en marche avant, mais ensuite en tournant autour de son propre axe, ce qui permet de voler plus vite et de faire des virages plus agiles. Au niveau le plus bas, l’hélicoptère offre certainement une bonne expérience de vol, même pour les débutants.

Le saltomode, fonctionne sans problème et très direct, il faut seulement s’assurer d’être à au moins trois mètres du sol, sinon un accident n’est pas à exclure. A l’intérieur, le requin de combat VISUO a un comportement de vol calme et facile à contrôler. En extérieur, par vent léger, le drone ne présente que des difficultés mineures, mais il est tout de même facile à piloter avec un peu d’entraînement.

Selon le fabricant, l’hélicoptère devrait enregistrer des vidéos et des photos avec sa caméra 720p installée en permanence. D’emblée, le drone avec sa caméra 720p entre clairement dans la catégorie des « drones amusants ». Cependant, lors du test sur le terrain, la caméra du Battle Shark n’a malheureusement pas montré son meilleur côté et ne nous a pas permis d’enregistrer ou de sauvegarder des vidéos ou des photos. Le Live View était extrêmement flou et il n’était donc pas possible de voler hors de vue. Donc si vous cherchez un drone pour prendre de bonnes photos et aussi des vidéos, par exemple de votre maison, le VISUO Battle Shark est certainement le mauvais choix.

Autonomie du VISUO Battle Shark

Le VISUO Battle Shark est équipé de trois batteries de 3,8 volts avec 1800 mAh, ce qui offre une durée de vol d’un peu moins de 7 minutes avec un temps de charge d’une heure et demie. La durée de vol de 20 minutes annoncée par le fabricant ne peut être atteinte que si les trois batteries sont combinées. Si vous n’avez toujours pas assez de temps pour voler après cela, vous pouvez acheter des batteries supplémentaires. Malheureusement, les hélices elles-mêmes ne sont pas à vendre, mais les protections d’hélices incluses sont si stables qu’elles survivent à l’une ou l’autre chute importante.

Conclusion du test

Le VISUO Battle Shark est donc un drone que l’on va conseiller aux personnes qui veulent un drone au design qui sort de l’ordinaire.

Laisser un commentaire