Ulefone Armor 8

Pour vous faire une idée concernant la résistance offerte par le Ulefone Armor 8, vous trouverez de nombreux détails dans ce test.

Présentation

L’Ulefone Armor 8 est également disponible en édition 5G, ce que nous avons déjà annoncé dans cet article et qui n’est pas seulement une mise à niveau de l’Armor 8 normal en termes de 5G. Toutefois, la surtaxe est encore trop élevée à l’heure actuelle. L’Ulefone Armor 8 est un smartphone d’extérieur typique, pas particulièrement mince, mais moyen dans sa catégorie. Le Armor 8 mesure166 x 81 x 15 millimètres et pèse 281 grammes. Bien entendu, ce modèle d’Ulefone est également certifié IP68 et IP69K. Et en outre, il est doté de la certification MIL-STD-810G, prête pour la publicité. Ce smartphone a également dû subir plusieurs chutes lors du test et a passé une demi-heure sous l’eau. Les deux ont été sauvés par l’Ulefone Armor 8.

Je voudrais critiquer la fine lèvre en plastique qui entoure l’écran à ce stade. Cela est censé protéger l’écran contre les dommages en cas de chute. Cependant, elle est si faible que, selon moi, elle ne peut offrir qu’une protection très limitée. Ce n’est pas un problème quand on tombe sur un terrain plat, mais c’est une autre histoire en dehors de la route. Cependant, comme le centre de gravité du téléphone est tel qu’il tombe souvent dans les coins lors d’une chute, il ne devrait pas y avoir de dégâts ici, mais on ne peut pas le garantir de cette façon.

Sur le côté droit du smartphone se trouvent les boutons de contrôle du volume, le bouton d’alimentation et le capteur d’empreintes digitales. L’emplacement de la carte SIM et le bouton spécial se trouvent sur le côté gauche. Les boutons ont tous un point de pression agréablement ferme, mais ils ont aussi beaucoup de jeu dans le boîtier et le cliquetis. Le port USB-C se trouve en bas et un port normal pour les écouteurs en haut, tous deux protégés de la poussière et de l’eau par un couvercle. Soit dit en passant, le port USB-C n’est pas aussi loin à l’intérieur du téléphone que sur les smartphones ordinaires d’extérieur, ce qui élimine le besoin d’un câble avec un connecteur extra-long.

Le triple appareil photo comprenant le flash LED, le haut-parleur et une fixation pour la courroie se trouve à l’arrière de l’appareil. Le prochain point de critique attend déjà ici. L’affichage comprenant l’encoche de la goutte d’eau se trouve sur le devant. Comme d’habitude, la caméra frontale se trouve dans ce dernier. En outre, une LED de notification se trouve dans le coin droit et s’allume en rouge, vert et bleu. Enfin, nous en venons à l’orateur. Le haut-parleur n’est souvent pas un grand succès dans les smartphones d’extérieur, ce qui est également le cas de l’Ulefone Armor 8. Il ne surcharge pas, mais le son est déformé lorsque les basses sont fortes. En contrepartie, les aigus et les médiums sont acceptés. Dans l’ensemble, l’Ulefone Armor 8 affiche un chiffre modérément bon. Les boutons sont trop lâches dans l’étui, ce qui donne à l’appareil un aspect plutôt inférieur, mais sinon il n’y a pas lieu de se plaindre en termes de fabrication.

Performances et fonctionnalités du Ulefone Armor 8

Le Armor 8 dispose d’un écran de 6,1 pouces avec une résolution HD+, soit 1560 x 720 pixels. La netteté de l’écran de 281 pixels par pouce est correcte et les pixels individuels sont introuvables. L’écran tactile traite jusqu’à 5 points de contact simultanément et est assez vif. La reproduction des couleurs est généralement forte, mais pas exagérée. Un réglage rudimentaire de la reproduction des couleurs est également possible (chaud/froid). Comme le smartphone est conçu pour une utilisation en extérieur, la luminosité maximale et donc la lisibilité en extérieur jouent un rôle majeur. L’écran de l’Ulefone Armor 8 a une luminosité maximale de 530 lux et reste donc lisible même en plein soleil. La robustesse de l’écran est également importante pour un smartphone d’extérieur. Ulefone n’utilise pas de verre Gorilla ou de matériaux similaires et n’utilise que du verre résistant aux rayures. L’écran n’a subi aucun dommage pendant la période de test. Ainsi, l’affichage semble résister facilement au stress quotidien.

Ulefone fait également la publicité d’un mode gant pour l’Ulefone Armor 8. Dans le passé, seuls quelques smartphones répondaient aux exigences de fonctionnement avec des gants ordinaires. Soit une opération n’était possible que de manière rudimentaire, soit la moitié des apports n’était pas reconnue. Ici, cependant, le Armor 8 fait tout ce qu’il faut. Naviguer avec des gants ne pose aucun problème et il est également possible d’écrire des messages, sans avoir à exercer beaucoup de pression sur l’écran. Nous l’avons testé avec des gants en cuir. En conclusion, on peut dire que l’affichage du Armor 8 est bon moyen et que le mode gant en fonctionnement est assez positif.

L’Ulefone est équipé d’un Helio P60 qui est divisé en deux groupes avec 4 noyaux Cortex-A73 et 4 noyaux Cortex-A53. Les deux grappes d’horloges fonctionnent avec un maximum de 2 GHz, c’est exactement ce que l’on a sur le Umidigi A9 Pro. Un Mali-G72MP3 avec un maximum de 800 Mhz est utilisé comme unité graphique. Le processeur est supporté par 4 Go de RAM, ce qui est bien dans la moyenne avec 5,5 Go/s. Le stockage interne de 64 Go est suffisamment rapide avec des vitesses de lecture/écriture de 280 et 230 Mo/s respectivement. Cependant, ceux qui veulent étendre la mémoire devront se passer de la fonction dual-SIM pour cela, car le Armor 8 ne dispose que d’un seul emplacement hybride.

L’Ulefone Armor 8 fait tourner Android 10, qui est resté presque entièrement inchangé. Un tiroir d’applications n’est pas activé par défaut, ce qui signifie que toutes les applications atterrissent directement sur l’écran. Toutefois, il peut être activé via les options de l’écran d’accueil. Des fonctions spéciales, des gestes multi-touch, la reconnaissance des visages et la fonction SOS sont également à bord. La fonction SOS peut généralement être déclenchée en appuyant 5 fois sur le bouton d’alimentation ou en mettant le bouton spécial.

En ce qui concerne la navigation, vous avez le choix entre la barre de navigation classique et la navigation gestuelle. Cependant, ce dernier ne fonctionne pas toujours de manière fiable et la fonction de retour n’est pas toujours exécutée malgré l’animation affichée.

Le Ulefone Armor 8 est livré avec toutes les fréquences 4G nécessaires pour une utilisation en France : B1/2/3/4/5/7/8/12/13/17/18/19/20/25/26/28/66. Le support Dual-SIM est fourni avec l’Ulefone, bien qu’il s’agisse d’un slot hybride. Il n’est donc pas possible de faire fonctionner simultanément deux cartes SIM et d’étendre la mémoire. La qualité des appels était moyenne et donc un peu terne, mais on se comprenait. La VoLTE et la VoWifi sont prises en charge, mais ne modifient pas la qualité des appels. Normalement, la réception est toujours supérieure à la moyenne sur les smartphones d’extérieur, mais ce n’était malheureusement pas le cas avec le Armor 8.

Qualité des photos et des vidéos

L’Ulefone Armor 8 est livré avec 3 capteurs de caméra. La triple caméra se compose comme suit : une caméra principale de 16MP, un objectif macro de 5MP et un capteur de profondeur de 2MP.

L’appareil photo principal prend malheureusement des photos très inférieures à la moyenne. Le flou, les petits détails et les mauvaises représentations des couleurs dominent. Les zones fortement éclairées sont trop claires, les zones ombragées beaucoup trop sombres, de sorte que les détails sont parfois complètement engloutis, comme dans le cas du chevalier de bois. La fonction HDR n’aide pas beaucoup sur le plan optique, seul le ciel semble un peu moins bleu et l’herbe un peu plus luxuriante. En outre, les images sont souvent pâles et comme si elles étaient recouvertes d’un effet sépia.

Le capteur de profondeur est censé soutenir la caméra principale dans les prises de vue en bokeh et aider à mieux séparer l’arrière-plan. Cependant, le capteur semble être principalement sans fonction, car les piqûres de bokeh ne s’aggravent pas même si le capteur est coupé.

L’appareil photo autonome se résout à 8MP. Ici, les couleurs au premier plan sont correctes, tout comme la netteté et le niveau de détail. En arrière-plan, cependant, il y a peu de détails et l’exposition laisse le ciel complètement blanc dans l’image d’exemple. Les plans de Bokeh peuvent également être pris avec la caméra frontale, qui se révèle même assez bien, bien que la séparation ne soit pas nette à 100%.

Autonomie

Une batterie de 5580 mAh dans le Armor 8 fournit suffisamment de jus pour se débrouiller. La capacité a été confirmée par plusieurs mesures de test et a toujours été de l’ordre de 5200 mAh. Dans le benchmark, le smartphone a duré 15 heures et 50 minutes à une luminosité moyenne, ce qui est une valeur assez décente. Dans des conditions normales, vous pouvez facilement vous débrouiller pendant 2-3 jours avec une seule charge. Cependant, la batterie peut s’épuiser au début du deuxième jour lorsque le processeur est fortement chargé. La batterie est chargée avec un maximum de 15W et un cycle de charge de 0 à 100 prend un peu moins d’une heure 55.

Les points forts

Ci-dessous les points forts du Ulefone Armor 8.

  • Bonne connectivité
  • Ecran résistant
  • Très bonne autonomie
  • Certification IP68

Conclusion de notre avis

En plus d’être très résistant, le Ulefone Armor 8 offre de nombreux points forts comme une excellente autonomie.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire