Honor X10 Max

Le Honor X10 Max est un smartphone qui a un grand écran de 7,1 pouces et qui a de nombreux avantages comme d’être compatible 5G. Découvrez-le en détails avec ce test.

Présentation

Même si les smartphones atteignent aujourd’hui une diagonale d’écran moyenne de 6,5 pouces, les écrans y sont plus allongés pour permettre une utilisation à une main. C’est encore mieux pour les sites Web, mais les vidéos, les photos et les jeux sont tout simplement mieux consommés sur une véritable phablette comme le Honor X10 Max. Ainsi, il mesure 174,37 x 84,91 x 8,3 millimètres et pèse 231,3 grammes. En particulier avec la largeur, l’utilisation d’une seule main n’est guère possible dans la plupart des cas, par exemple pour écrire sur le clavier.

Fabriqué, le Honor X10 Max est principalement fait de plastique, sauf pour la façade. Bien que le cadre et le dos donnent une impression très solide et prétendent être faits de meilleurs matériaux, il s’agit de plastique. Le dos brillant, en particulier, nécessite un étui ou un film de protection, sinon il sera rayé plus rapidement que vous ne le souhaiteriez. Le marquage est limité : un lettrage argenté brillant « HONOR » sur le fond et « Super Night Vision – AI » sur le module caméra.

Le Honor X10 Max est disponible en noir, bleu et violet. Le bleu est accompagné d’un petit motif polygonal, tandis que le violet est accompagné d’un dégradé. Notre version noire est plutôt de couleur grise/anthracite selon la façon dont la lumière la frappe. Le cadre est peint en noir mat.

Sur le fond, il y a de la place pour les haut-parleurs, l’USB-C et la prise jack 3,5 mm. Sur le dessus, il y a un deuxième haut-parleur pour le son stéréo à côté de l’écouteur. Les grandes découpes en haut et en bas pour le haut-parleur stéréo sont également appréciables – pour ne pas les recouvrir en mode paysage. La bascule de volume et le bouton d’alimentation se trouvent sur la droite. La combinaison du bouton d’alimentation et du capteur d’empreintes digitales n’est pas très attrayante : elle fonctionne impeccablement et rapidement, mais elle est un peu lâche et instable dans le cadre. L’emplacement SIM se trouve sur le côté gauche. Sans LED de notification et avec un écran LCD IPS, il n’y a malheureusement aucun moyen d’afficher les notifications.

Bien sûr, une dalle AMOLED aurait été encore plus belle pour le phablet, mais l’écran LCD IPS intégré fait également un travail décent. Il mesure 7,09 pouces de diagonale dans un format 19:9 très large, ce qui fait toute la différence avec les écrans étirés de 6,X pouces. Celui-ci a une résolution de 2280 x 1080 pixels et une densité de pixels de 356 pixels par pouce. Même à cette taille, c’est largement suffisant pour obtenir une image parfaitement nette, sans pixels visibles. Nous devons nous passer d’une augmentation de la fréquence de rafraîchissement, elle reste à 60Hz. Honor revendique un rapport écran/corps de 91%, mais c’est plutôt 84,7%. L’écran est interrompu en haut par une encoche en U qui fait saillie de 6 mm dans l’écran (mesurée à partir de la lunette supérieure) et fait également 6 mm de large. À gauche et à droite, le cadre autour de l’écran fait 2,5 mm, 3 mm en haut et le menton en bas fait 5 mm d’épaisseur.

Même si tout cela ne se lit pas très bien, la dalle de 7,09 pouces est un bon choix pour la phablette. Avec 570 cd/m² en mode manuel et 850 cd/m² en mode automatique, il est agréablement lumineux. Il est spécifié comme un « écran LTPS IPS » à 780 cd/m² et permet le contenu HDR10. Ainsi, il est déjà très coloré au sortir de la boîte et offre une bonne expérience visuelle pendant l’utilisation. Dans les paramètres, l’écran peut encore être calibré à votre goût. Le mode couleur peut être sélectionné entre Normal et Vif, la température de couleur entre Standard, Chaud et Froid. Ceux qui ne supportent pas l’encoche peuvent également cacher complètement la zone et raccourcir l’affichage en conséquence. Des boutons à l’écran, le NaviDot de Huawei et des commandes gestuelles sont disponibles pour l’utilisation. Les gestes de glissement passent proprement de la main à la main et contribuent à l’expérience plein écran. Le contenu DRM est uniquement disponible en résolution SD avec Widevine L3.

Performances et fonctionnalités du Honor X10 Max

Le Dimensity 1000 de MediaTek a attiré beaucoup d’attention, mais on ne peut pas lui attribuer une large distribution jusqu’à présent. Aujourd’hui, il passe de la classe supérieure au milieu de gamme : le MediaTek Dimensity 800 permet à la fois la réception 5G et une puissance de calcul respectable à un prix bas. En tant que tel, il est en concurrence avec le Snapdragon 765G, qui est déjà utilisé dans une certaine mesure dans les flagships coûteux. Dans le même temps, il surpasse le Snapdragon 720G (Redmi Note 9s, par exemple), de sorte que Xiaomi en Chine mise déjà sur le MediaTek Dimensity 820, plus rapide, pour le Redmi 10X 5G. D’ailleurs en parlant de Xiaomi, nous avons relié le smartphone à notre Xiaomi Mi Band 4 sans problème.

Le MediaTek Dimensity 800 du Honor X10 Max est fabriqué à l’aide du processus 7nm économe en énergie, et l’Octa Core est composé de quatre cœurs Cortex-A76 cadencés à 2,0 GHz et de quatre cœurs Cortex-A55 également cadencés à 2,0 GHz. Le Mali-G57 MP4 est intégré comme GPU. Les benchmarks montrent également déjà où le Honor X10 Max se place par rapport au Dimensity 800. Alors que vous êtes déjà habitué à des scores de plus de 205 000 points dans le benchmark AnTuTu dans le milieu de gamme, les 318 000 points sont un chiffre maison décent. Il obtient également 3500 et 3200 points dans le benchmark graphique 3D Mark et peut gérer tous les jeux 3D actuels. Et c’est ce que l’on constate dans la pratique : le Honor X10 Max fonctionne comme du beurre et lance les applications instantanément – que ce soit un Snapdragon ou un MediaTek Dimensity 800 qui travaille sous le capot, vous ne le remarquerez pas avec ce phablet.

Le module caméra à l’arrière a l’air de beaucoup plus, mais il s’agit d’une simple double caméra : un capteur principal de 48MP avec une ouverture f/1.8 et 12MP en pixel binning avec un capteur de profondeur de 2MP pour les bokehs. On peut se demander si l’appareil photo a besoin d’être aussi expansif visuellement pour cela, mais au moins le marketing renonce à encore plus de capteurs de qualité et d’utilité douteuses. À l’avant, on trouve une caméra frontale fonctionnelle de 8MP dans l’encoche en forme de goutte d’eau. Il ne faut cependant pas en attendre trop. Même si vous avez déjà économisé les autres capteurs, car le budget est passé à d’autres endroits sur le Honor X10 Max. L’appareil photo principal est tout au plus médiocre et est également déjà surclassé par le Redmi Note 9S, par exemple. Mais dans le phablet, il fait son travail jusqu’à présent et est bon pour quelques clichés.

La prise de vue se fait en mode normal, sans HDR automatique ni IA de la caméra. La scène est très bien capturée ici et les couleurs sont réalistes. Si vous trouvez les prises de vue trop pâles, activez les modes que nous venons de mentionner – C’est particulièrement bon pour la dynamique des couleurs. Les détails de près sont préservés, mais ils s’estompent de loin. En outre, le Honor X10 Max souffre de flou vers les bords, ce qui est généralement plus familier aux capteurs ultra grand angle. De plus, le capteur 48MP est trop impressionné par le soleil / la lumière forte et a tendance à surexposer.

Le capteur supplémentaire de 2 Mpx n’est en fait nécessaire que pour les photos bokeh et les portraits. Sur le Honor X10 Max, cela fonctionne de manière fiable, mais semble bizarre. La séparation entre le premier plan et l’arrière-plan est adéquate pour la gamme de prix, mais les cheveux sont parfois coupés. En outre, une bordure reste autour de la personne. Ici, l’ouverture, c’est-à-dire le degré de flou, peut encore être réglée manuellement.

Les vidéos sont possibles avec un maximum de 4K et 30fps, à 1080p et 30fps fonctionne encore un EIS pour la stabilisation de l’image. Dans les paramètres, la fréquence d’images peut être réglée manuellement, mais seule la fréquence de 30 images par seconde est disponible partout. La caméra frontale enregistre à un maximum de 1080p / 30fps. Les résultats des prises de vue en plein jour peuvent également être transférés aux enregistrements vidéo. Il manque à tous les endroits : La dynamique des couleurs est à peine perceptible, le taux de détail est faible malgré la résolution 4K et le SIE ne fait qu’aplanir les difficultés. Les vidéos avec le Honor X10 Max ne deviennent tout simplement pas plus que fonctionnelles. L’appareil photo du Honor X10 n’est pas un point fort du smartphone. Les photos sont toutes utilisables dans l’ensemble, mais ce n’est tout simplement pas un bon téléphone avec appareil photo dans cette gamme de prix. Realme et Xiaomi proposent parfois beaucoup plus dans cette gamme de prix. Cependant, il faut également noter que l’objectif de cette phablette économique n’est pas l’appareil photo.

Il est possible d’insérer deux cartes nano-SIM dans l’emplacement hybride si on le souhaite ou de sacrifier le deuxième emplacement pour pouvoir étendre la mémoire via une carte mémoire nano – mais il faudra également débourser 45 € pour 128 Go. La réception 5G n’est possible qu’avec l’emplacement SIM 1 et deux cartes SIM peuvent être utilisées simultanément, mais pas en combinaison avec la 5G.

Pour passer des appels, le Honor X10 Max peut utiliser VoLTE, mais pas VoWiFi. Le haut-parleur d’oreille est d’une qualité moyenne, tandis que les deux microphones captent proprement la voix. Le haut-parleur avec les haut-parleurs stéréo séparés fonctionne impeccablement pour cela. En général, la phablette reçoit plus d’éloges pour les haut-parleurs, ce qui est approprié pour un smartphone multimédia. Ils sont situés sur un côté, en haut et en bas, et ne sont donc pas couverts en mode paysage. Avec le grand écran situé entre les deux, vous obtenez une sensation de stéréo et même un volume de 40 % est suffisant pour profiter des vidéos. Le WiFi bi-bande, 2,4 & 5,0 GHz en norme ac est disponible pour se connecter aux réseaux locaux. La vitesse peut être pleinement exploitée dans l’appartement même avec un mur entre les deux, une ligne DSL de 50Mbit, dans le jardin (deux étages plus bas) c’est au moins encore 20Mbit de téléchargement. La version 5.1 de Bluetooth est présente et fonctionne comme d’habitude avec d’autres appareils. L’aptX de Qualcomm pour la transmission audio de haute qualité n’est pas disponible. Mais l’audio est toujours disponible via la prise jack 3,5 mm sur le Honor X10 Max. Le port USB-C 2.0 prend en charge OTG. Le Honor X10 Max est également doté de la technologie NFC pour les paiements mobiles avec le smartphone. Cependant, Google Pay n’est pas disponible ici, ce qui limite encore une fois fortement la fonctionnalité sous nos latitudes.

5000 mAh sont désormais courants dans les petits smartphones également. Cependant, le Honor X10 Max consomme un peu plus d’énergie avec son processeur MediaTek rapide, la 5G et l’énorme écran de 7,09 pouces. Cela dit, le slogan habituel « Mediatek battery scare finger way » est mis au placard ici. Le Dimensity 800 est non seulement plus puissant, mais aussi extrêmement économe en énergie grâce au processus de fabrication en 7 nm.

Le Honor X10 Max se recharge uniquement via un câble USB-C – sans charge sans fil – avec une puissance maximale de 22,5 watts. L’adaptateur électrique correspondant avec une prise chinoise est inclus. Ainsi, la batterie est déjà chargée à 50 % après 35 minutes. Il faut 90 minutes pour qu’il soit complètement chargé. Si vous utilisez un adaptateur secteur Power Delivery, le Honor X10 Max affiche  » Charge rapide « , mais ce n’est pas si rapide que cela : de 20 à 30 % en 20 minutes.

Conclusion de notre avis

Pour conclure notre test et pour vous donner un avis, le Honor X10 Max est un excellent choix pour les personnes qui veulent un smartphone avant tout taillé pour le multimédia et qui soit compatible en 5G. Le smartphone offre un bon écran IPS, un système rapide, une batterie solide, de très bons haut-parleurs stéréo et une bonne connectivité.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire