DJI Mini 2

Dans ce test, vous allez pouvoir découvrir le drone DJI Mini 2 afin de savoir si c’est un drone qui est fait pour vous.

Présentation

Avant de commencer à utiliser le drone DJI Mini 2, vous devez bien sûr lire très attentivement le manuel d’utilisation. Nous avons également fait cela pour pouvoir éviter les erreurs grossières. Dans la section de texte suivante, nous allons vous rapprocher un peu plus des caractéristiques techniques du DJI Mini 2.

Le volume de livraison comprend une boîte d’accessoires. Il y a bien sûr une alimentation électrique, un câble de chargement et un câble de connexion pour coupler la télécommande avec votre smartphone. Pour le smartphone, il y a deux câbles dans la boite. Un câble de type C vers le type C et un câble de micro USB vers le type C. Si vous utilisez un iPhone, vous pouvez utiliser la version intégrée dans le contrôleur. Comme c’est le cas pour les autres modèles de la marque DJI.

Bien entendu, un hub pour la recharge de la batterie est inclus. Cette station de recharge peut accueillir 3 batteries entières et les charger simultanément. Par rapport au modèle précédent, ce sont des batteries de vol entièrement nouvelles que DJI a conçues ici. Un temps de vol plus long, jusqu’à 30 minutes, est donc possible, même si le drone a une puissance nettement supérieure à celle du DJI Mavic Mini.

Comme il sied aux modèles DJI, la Mini 2 est logiquement équipée d’un système GPS. Cela permet au DJI Mini 2 de garder parfaitement sa position. En cas de défaillance du signal GPS, le drone dispose de quelques capteurs en dessous sur la face ventrale, comme des infrarouges et une petite caméra pour le positionnement optique.

Performances du DJI Mini 2

À notre grande surprise, la télécommande du DJI mini 2 ressemble exactement à la radio du Mavic Air 2. D’après notre expérience, cette télécommande est très agréable à tenir en main et beaucoup plus confortable que les télécommandes des autres modèles. Avec le modèle précédent, la télécommande nous semblait un peu petite, en dessous on pouvait attacher le smartphone. C’est différent avec cette télécommande. Parce que le smartphone est fixé au-dessus et que l’étincelle offre une surface et un volume nettement plus importants pour pouvoir le tenir.

Au-dessus, vous pouvez retirer le support, fixer le smartphone et brancher le connecteur de type C pour connecter la télécommande au téléphone. La coque de la télécommande est fabriquée selon des normes très élevées. Vous pouvez visser les bâtonnets de contrôle et les retirer à nouveau. Cette fois, il y a même un fil de métal intégré.

Cette télécommande utilise OcuSync 2.0, avec une portée de 10 kilomètres. Bien sûr, en France, le drone doit obligatoirement voler à vue, c’est donc une obligation légale. Mais il faut aussi considérer que plus la portée spécifiée est grande, plus la connexion entre le drone, la télécommande et le smartphone est robuste et stable. Il s’agit donc bien d’une technologie mature en usage.

Le drone DJI Mini 2 peut bien sûr être plié et déplié. Comme il a déjà des dimensions idéales à l’état normal, il atteint une taille extrêmement compacte lorsqu’il est plié. Il tient même dans la poche d’un pantalon. Pour les amateurs de voyages, le drone DJI Mini 2 est idéal.

Nous avons également été agréablement surpris par le poids. Il n’est que de 249 grammes et donc 1 gramme en dessous du poids légal, ce qui serait accompagné de quelques obligations et interdictions.

Entre autres choses, le drone DJI Mavic 2 ne doit pas être marqué. Cette mesure ne devient obligatoire qu’à partir d’un poids de 250 grammes et est omise.

En outre, les drones de moins de 250 grammes peuvent être exploités sans observateur jusqu’à une hauteur de 30 mètres en mode FPV avec des lunettes vidéo.

Il n’est pas non plus interdit de survoler des propriétés résidentielles ou, de manière générale, il est interdit de voler avec un drone d’un poids inférieur à 250 grammes.

Cependant, certaines réglementations s’appliquent encore au DJI Mini 2, car le modèle envoie des signaux vidéo en temps réel et le tournage de films sur des personnes ou des biens d’autrui nécessite donc un consentement.

Le drone est d’un blanc éclatant et est extrêmement similaire à son prédécesseur sous d’autres aspects également. Une caméra avec un système de cardan est montée en dessous dans la zone avant. Les dimensions, une fois pliées, sont de 140 mm x 80 mm x 55 mm. Lorsqu’elles sont dépliées, elles mesurent 160 mm x 202 mm x 55 mm. Si vous recherchez un drone mini, vous pouvez regarder du côté du Xiaomi Mitu.

Les puissants moteurs offrent une résistance au vent allant jusqu’à environ 40 kilomètres à l’heure. De plus, le drone gère une vitesse maximale de 57 km/h, ce qui est vraiment remarquable pour ce petit drone !

Fonctionnalités du DJI Mini 2

Au bas du drone se trouve le bouton marche/arrêt qui permet d’allumer et d’éteindre l’appareil. A l’arrière, il y a une sorte de couvercle de coffre où l’on peut insérer la pile. En dessous se trouve la prise de type C à gauche et la fente pour la carte mémoire à droite.

Avec l’appareil photo à cardan intégré, vous pouvez prendre de superbes photos jusqu’à 12 mégapixels et enregistrer des vidéos 4K, donc UHD. Le modèle précédent ne gérait que des vidéos de 2,7K avec 30FPS. Bien sûr, la stabilisation se fait comme d’habitude via 3 axes. Les enregistrements vidéo paraissent ainsi particulièrement fluides, sans saccades ni secousses importantes.

Lorsque vous prenez des photos, ce modèle les enregistre au format Jpeg ou RAW. Vous pouvez choisir votre format de fichier préféré dans le menu. Les réglages ISO ne laissent rien à désirer. Ils peuvent être fixés entre 100 et 3200.

Lors du test, les enregistrements photo et vidéo valaient vraiment la peine d’être vus. Surtout les vidéos nous ont époustouflés et confirment une fois de plus la grande qualité que le fabricant DJI met en avant le jour dans le développement des modèles. Les enregistrements vidéo et photo sont d’une précision extrême, colorés et fidèles aux détails.

Lorsque vous prenez des photos, ce modèle les enregistre au format Jpeg, Dng ou RAW. Vous pouvez choisir votre format de fichier préféré dans le menu. Les réglages ISO ne laissent rien à désirer. Celles-ci peuvent être fixées entre 100 et 3200.

Lors du test, les enregistrements photo et vidéo valaient vraiment la peine d’être vus. Surtout les vidéos nous ont époustouflés et confirment une fois de plus la grande qualité que le fabricant DJI met en avant le jour dans le développement des modèles. Les enregistrements vidéo et photo sont d’une précision extrême, colorés et fidèles aux détails.

Autonomie et portée

Avant le lancement, vous devez bien sûr charger complètement la batterie et déplier les ailes du drone DJI Mini 2. Ce n’est qu’alors que vous pourrez décoller avec succès. Nous recommandons de charger complètement la batterie à 100% avant le premier vol.

Le DJI Mini 2 utilise une batterie Li-Ion de 2250 mAh au format 2S, qui fonctionne à 7,5 V. La batterie peut donc fournir une alimentation électrique allant jusqu’à 1,5 kW. La batterie peut donc stocker une énergie de 17,32 Wh. En principe, la batterie n’est qu’un peu meilleure que le stockage d’énergie du modèle précédent. Néanmoins, le DJI Mini 2 est beaucoup plus performant. Le drone offre une autonomie moyenne de 25 minutes pour une portée maximale de 10km.

Le drone DJI Mini 2 est donc un modèle que l’on recommande car il offre d’excellentes performances par rapport à sa taille.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire