DJI Avata

DJI est une des marques les plus connues dans le monde des drones. Elle propose le DJI Avata qui est un drone avec des atouts très intéressants.

Présentation

Le DJI Avata, qui pèse environ 410 g et mesure 180 x 180 x 80 mm, n’a rien à envier aux autres. Commençons par les caractéristiques de vol. La vitesse maximale en mode normal est de 9 m/s, en mode sport de 14,2 m/s et en mode manuel jusqu’à 27,5 m/s. Les vitesses de montée et de descente sont de 6,2 m/s.

Meilleure Vente n° 1
Bundle DJI Avata Pro-View (DJI Goggles 2) - Drone UAV quadricoptère, vue subjective, vidéo stabilisée 4K, FOV 155°, protection d’hélice, transmission HD faible latence, freinage d’urgence
  • Vivez pleinement le frisson du vol : Profitez d’une immersion totale et d’un...
  • Voler n’a jamais été aussi simple : Avec le contrôleur de mouvement DJI, le vol...
  • Des images 4K ultra-fluides : Le drone Avata dispose d’un système de caméra...

L’Avata ne dispose d’un capteur de reconnaissance de l’environnement que sur la face inférieure. Contrairement au DJI Mavic 3, il n’y a donc pas de détection d’obstacles vers l’avant, l’arrière, le haut ou les côtés. Celui qui utilise l’Avata doit donc en grande partie se diriger lui-même.

Performances du DJI Avata

DJI Avata

Nous connaissons déjà le contrôleur intelligent inclus dans le kit du DJI FPV, où ce nouveau type de contrôle est disponible en option. Au lieu d’être contrôlé à deux mains, le drone est ici piloté d’une seule main. Cela est possible grâce à la détection de mouvement intégrée. Le contrôle par mouvement de la main et pression sur un bouton est effectivement très intuitif – mais seulement si l’on n’a aucune expérience des drones RC.

L’application gratuite DJI Fly permet d’enregistrer le drone pour la première fois et d’installer un nouveau firmware. Pour pouvoir l’utiliser, le smartphone doit être connecté aux lunettes vidéo et celles-ci doivent être couplées au contrôleur et au drone. Mais pour voler, ni le smartphone ni l’application ne sont nécessaires. Même pour les réglages du drone, du contrôleur ou des lunettes vidéo, nous n’avons pas besoin du logiciel. Ces choses se règlent facilement dans le menu des lunettes FPV.

Il peut néanmoins être utile d’utiliser l’application pendant le vol. Un éventuel lieu de crash y est par exemple affiché afin de faciliter la recherche du copter. Il est également possible d’utiliser le smartphone comme moniteur invité. Les spectateurs peuvent alors observer directement sur le smartphone ce que le pilote voit dans ses lunettes.

L’Avata surprend positivement. Au plus tard lorsque nous avons attaché le drone avec notre télécommande du DJI FPV et que nous pouvons maintenant le piloter comme d’habitude, le drone nous fait apparaître un gros sourire sur le visage. Même avec les réglages de base et les modes de vol stabilisés, le petit Avata est vraiment très amusant.

Ceux qui ont déjà eu des expériences avec des drones se sentiront immédiatement à l’aise avec le DJI Avata. Mais même pour les débutants, l’Avata est facile à piloter avec les réglages par défaut du mode normal. Comme d’habitude chez DJI, la commande fonctionne avec précision et sans retard. Grâce à la protection de l’hélice, nous pouvons faire de nombreux parcours sans risquer de l’endommager.

Fonctionnalités

Deux fonctions inhabituelles pour le vol FPV classique sont disponibles dans tous les modes de vol de l’Avata : l’arrêt d’urgence et le retour à la maison. Il suffit d’appuyer sur un bouton de l’émetteur pour que le drone se mette en vol stationnaire ou revienne directement au point de départ. Pour de nombreux pilotes FPV, ces caractéristiques ne sont certes que des fonctionnalités superflues, mais dans la pratique, ces deux fonctions sont pratiques et ne doivent pas être sous-estimées. Si un vol doit être arrêté spontanément, il n’est plus nécessaire d’atterrir, le drone peut être facilement parqué en l’air. Si la liaison sans fil est interrompue ou si la batterie des lunettes vidéo est épuisée, le DJI Avata revient de lui-même au point de départ. Outre le confort élevé, il s’agit d’un aspect de sécurité supplémentaire important.

Pour enregistrer des vidéos et des photos, deux possibilités s’offrent à vous. L’enregistrement via des lunettes vidéo ou avec le DVR interne du drone. Comme la résolution serait plus faible et que les éventuelles erreurs de transmission seraient visibles lors de l’enregistrement par lunettes vidéo, nous enregistrons nos vidéos directement dans le drone. Seuls quelques enregistrements des lunettes ont été visionnés directement dans les lunettes vidéo à titre d’essai. Cela fonctionne bien, mais le résultat final ne peut pas rivaliser en qualité avec les 4K directement issus du drone.

Pour une image live enregistrée, la qualité est étonnamment élevée. Sur le nouveau DJI Goggles 2, l’image en direct est transmise à 1080p et 60 à 100 fps.

La caméra, montée sur un gimbal à un axe, est équipée d’un capteur d’image CMOS de 1/1,7 pouce avec 48 MP effectifs. L’ouverture du diaphragme de f/2,8 est fixe et non réglable. Les photos d’une résolution de 4000 x 3000 pixels sont stockées sur la carte mémoire ou dans la mémoire interne de 20 Go. Le slot pour carte mémoire se cache toutefois derrière un petit clapet dans le boîtier de protection de l’hélice et est par conséquent difficilement accessible. Nous aurions souhaité ici une possibilité d’accès plus confortable. Le drone enregistre des vidéos en 1080p et 2,7K jusqu’à 120 fps et en 4K jusqu’à 60 fps. Le débit vidéo maximal est de 150 Mbps.

Les nouvelles lunettes vidéo DJI Goggles 2 ressemblent beaucoup au modèle précédent, mais elles sont désormais nettement plus compactes et ne disposent que de deux antennes au lieu de quatre. Outre une résolution plus élevée, quelques autres nouveautés passionnantes sont embarquées. Ainsi, il est possible, grâce au tracker de tête intégré, de commander la caméra également par des mouvements de la tête. En outre, les verres des lunettes sont désormais réglables aussi bien latéralement qu’au niveau de la netteté. Les porteurs de lunettes peuvent donc également utiliser les nouvelles lunettes vidéo sans problème.

Autonomie et portée du DJI Avata

La batterie Li-Ion de 17 V a une capacité de 2420 mAh et permet selon DJI de voler jusqu’à 19 minutes d’autonomie. Dans la réalité, ce n’est toutefois qu’une indication, car la durée de vol effective dépend fortement du style de vol. Lors de nos tests nous avons obtenu environ 15 minutes d’autonomie par batterie.

Meilleure Vente n° 1
Bundle DJI Avata Pro-View (DJI Goggles 2) - Drone UAV quadricoptère, vue subjective, vidéo stabilisée 4K, FOV 155°, protection d’hélice, transmission HD faible latence, freinage d’urgence
  • Vivez pleinement le frisson du vol : Profitez d’une immersion totale et d’un...
  • Voler n’a jamais été aussi simple : Avec le contrôleur de mouvement DJI, le vol...
  • Des images 4K ultra-fluides : Le drone Avata dispose d’un système de caméra...

L’état de charge actuel peut être consulté sur l’affichage LED. Pour cela, il suffit d’appuyer brièvement sur le bouton d’alimentation. Le chargement complet des batteries de vol dure entre près de 48 minutes. Des distances de plus de 1100 m sont, selon notre estimation, possibles sans problème, même dans des conditions réelles.

Les points forts

Ci-dessous les points forts du DJI Avata.

  • Se pilote facilement
  • Application avec beaucoup de fonctionnalités
  • Bonnes vitesses de vol
  • Excellente autonomie

Conclusion

Le DJI Avata est un excellent drone, notamment pour les personnes qui font du sport et qui veulent filmer leurs sessions.

Laisser un commentaire