DJI Action 3

Il y a de plus en plus de choix dans le monde des actioncam et ce test de la DJI Action 3 va vous donner une idée précise de ce qu’elle vaut face à la GoPro Hero11.

Présentation

Alors que DJI s’était engagé dans une toute nouvelle voie avec la DJI Action 2 en forme de cube et extensible grâce à des modules de batterie supplémentaires, le fabricant revient aux sources avec la troisième génération de son actioncam.

Meilleure Vente n° 1
Flycoo2 Silicone Bouchons d'objectif Lens Cap pour DJI Osmo Action 3/1 Capuche à Lentille Accessoires Snap on Protection Anti-Rayure (Noir+Rouge)
  • Bouchons d'objectif pour DJI Osmo Action caméra d'action .
  • En silicone, très souple, anti-choc, anti-scratch, c'est une protection parfaite .
  • Il ne raye pas l'objectif.

Le complément de nom Osmo est également de retour. Nous avons reçu la robuste actioncam peu avant sa sortie et montrons ce qui nous plaît plus et moins.

Caractéristiques de la DJI Action 3

Avec des dimensions de 70 × 44 × 32 mm et un poids de 145 g, la nouvelle caméra est la plus grande et la plus lourde des caméras d’action DJI à ce jour. Par rapport au modèle précédent, elle semble toutefois aussi nettement plus stable et plus robuste. L’écran tactile arrière mesure 2,25 pouces avec une résolution de 360 x 640.

L’écran frontal, connu depuis le premier modèle Action, est désormais également tactile et peut être utilisé pour modifier les paramètres. Il mesure 1,4 pouces pour une résolution de 320 x 320 pixels. L’objectif situé à côté est protégé contre les dommages par une lentille dévissable. Il sera possible à l’avenir d’utiliser des filtres ND. Dans l’inscription Action 3, on reconnaît à la lettre O le capteur pour la balance des blancs.

Le compartiment de la batterie, qui abrite également l’emplacement pour la micro-SD, se trouve derrière un clapet à droite du boîtier. Sur le côté gauche se trouvent le bouton Power & Mode et le slot USB-C sécurisé derrière un clapet. Sur la partie supérieure se trouvent deux ouvertures pour le microphone et le bouton de déclenchement. Sur la face inférieure, on trouve le Quick-Mount connu de l’Action 2. La fermeture rapide magnétique pour la fixation sur un casque, un guidon, un trépied ou un selfiestick a été complétée par un amortisseur en caoutchouc supplémentaire contre les vibrations. Les supports de l’Action 2 sont certes compatibles avec la nouvelle caméra, mais leur utilisation entraîne effectivement plus de mouvements et de secousses.

Le boîtier est étanche jusqu’à une profondeur de 16 m, même sans accessoires, et offre une grande résistance aux chutes. Selon la fiche technique, l’Action 3 résiste sans problème à des chutes de 150 cm – lors du test, elle a résisté sans problème à quelques crashs violents dans la prairie. Si l’on achète le boîtier sous-marin disponible en option, on peut même plonger jusqu’à 60 mètres.

Qualité des vidéos

Sur le plan technique, l’Osmo Action 3 a beaucoup à offrir. Parmi les points forts, on peut citer le capteur d’image CMOS de 12 mégapixels qui est passé à 1/1,7″, les vidéos 4K en 4:3 et 16:9, les enregistrements au ralenti à 120 fps (4K) et 240 fps (FHD) ou les trois différents modes de stabilisation. Le débit de données maximal est désormais de 130 Mbit/s au lieu de 100 Mbit/s auparavant.

Outre la stabilisation d’image Rocksteady 3.0 pour les prises de vue d’action jusqu’à 4K à 120 fps, l’équilibrage Horizon et l’Horizon-Steady sont désormais également à bord. L’Horizon-Balancing, déjà disponible sur le modèle précédent, stabilise encore plus fortement jusqu’à 4K et 60 fps tout en maintenant l’horizon droit. Le nouveau Horizon-Steady ne fonctionne certes que jusqu’à une résolution de 2,7K, mais il maintient l’horizon parfaitement droit, même lors de rotations complètes à 360 degrés. Jusqu’à présent, nous ne connaissions une stabilisation aussi efficace que sur l’Insta360 Go2 ou les caméras à 360 degrés.

Une batterie LiPo de 1770 mAh assure une durée de vie théorique de la batterie de 150 minutes. Comme de telles durées ne sont possibles qu’avec la stabilisation désactivée à 1080p et 30 fps maximum, il faut plutôt compter en pratique sur environ 100 minutes et c’est une valeur formidable ! Dans la pratique, la plupart des autres caméras s’arrêtent après environ une heure. Avec un taux de rafraîchissement maximal et une résolution 4K, l’autonomie devrait toutefois être légèrement inférieure.

L’utilisation de l’Osmo Action 3 via l’écran tactile est un vrai plaisir – surtout en comparaison avec le modèle précédent ou l’Insta360 One RS avec leurs minuscules écrans tactiles. Lors du test, les deux moniteurs réagissent de manière fiable et sans retard à chaque contact. Le guidage par menu et la commande directement sur la caméra sont logiques et clairs. Même ceux qui n’ont jamais utilisé d’actioncam de DJI s’y retrouvent rapidement.

Les deux boutons de commande pour la sélection des modes et le déclencheur fonctionnent également de manière fiable. Cependant, à notre goût, le point de pression du bouton de mode latéral n’est pas assez fort. Le bouton réagit certes à une pression ferme, mais on ne sent pas grand-chose. Nous recevons certes un feedback par un bip, mais lorsque le son est désactivé, il faut regarder l’écran pour voir si l’appareil photo réagit vraiment. Le point de pression du déclencheur est certes meilleur, mais on n’obtient pas non plus beaucoup de feedback.

Pour l’instant, nous ne pouvons évaluer la qualité d’image que sur la base d’une poignée de photos prises avec le firmware préliminaire. Si des modifications fondamentales devaient être apportées par le nouveau firmware et l’expérience à long terme, nous les compléterions ici par une mise à jour. Lors du test, nous avons travaillé avec différents modes de prise de vue, nombres d’images par seconde et résolutions, mais nous avons utilisé exclusivement des réglages automatiques pour le temps d’exposition et la balance des blancs – la valeur ISO était limitée pour certaines scènes. Nous avons utilisé les trois focales possibles : standard, large et ultra-large. Nous avons également filmé et photographié à la verticale, mais nous n’avons pas utilisé ce matériel dans notre galerie de photos.

Meilleure Vente n° 1
Flycoo2 Silicone Bouchons d'objectif Lens Cap pour DJI Osmo Action 3/1 Capuche à Lentille Accessoires Snap on Protection Anti-Rayure (Noir+Rouge)
  • Bouchons d'objectif pour DJI Osmo Action caméra d'action .
  • En silicone, très souple, anti-choc, anti-scratch, c'est une protection parfaite .
  • Il ne raye pas l'objectif.

L’Osmo Action 3 fournit une qualité d’image convaincante et de premier ordre, en particulier dans de bonnes conditions d’éclairage. Les photos sont également impressionnantes – du moins si l’on ne touche pas au zoom numérique 4x. En cas de faible luminosité, il vaut toutefois la peine de limiter la valeur ISO maximale à environ 500 à 800 afin de maintenir le bruit d’image dans des limites raisonnables. En cas de mauvais éclairage et de valeurs ISO trop élevées ou d’images par seconde maximales, même le nouveau capteur d’image atteint ses limites, comme nous l’avons constaté lors de notre test du soir par temps couvert. Un bruit visible apparaît alors clairement – comme sur toutes les autres caméras d’action dotées d’un petit capteur d’image.

Ce qui nous plaît vraiment, c’est la stabilisation d’image efficace, qui devrait même dépasser celle de l’actuelle GoPro Hero 10. Si l’on veut aller plus loin, on peut même retourner la caméra ou la faire tourner de 360 degrés – l’image vidéo enregistrée montre tout de même un horizon droit. Cela ne fonctionne certes que jusqu’à 2,7 K, mais c’est tout de même étonnant. Celui qui se contente de compenser des angles jusqu’à 45 degrés peut aussi filmer en 4K et jusqu’à 60 fps.

Les points forts

Ci-dessous les points forts de la DJI Action 3.

  • Un format compact
  • Une bonne autonomie
  • Facile à utiliser
  • Fait de très belles vidéos

Conclusion du test

La DJI Action 3 a tout pour concurrencer la GoPro Hero11 notamment au niveau de sa qualité vidéo.

Laisser un commentaire