Anycubic Kobra 2

L’impression 3D est de plus en plus populaire et la marque Anycubic souhaite que plus de monde en profite. L’objectif de son produit Anycubic Kobra 2 est de permettre à plus de monde de faire de l’impression 3D. Pari réussi ?

Présentation

L’imprimante offre un espace de construction de 220 × 220 × 250 mm – une imprimante d’entrée de gamme typique de la taille de la classique, une Creality CR-10 Smart Pro. En comparaison, on trouve toutefois un équipement nettement plus performant : plateau d’impression en tôle d’acier à ressort PEI, Auto-Bed-Leveling et double guidage de l’axe Z sont des caractéristiques qui ne vont pas de soi dans la catégorie de prix de moins de 300 euros. Pour le reste, les choses ont également évolué. Ainsi, le Kobra 2 dispose d’une tête d’impression révisée, d’un mécanisme de rail de roulement plus précis et d’un leveling automatique qui ne nécessite vraiment aucun réajustement. Le fabricant appelle cela Automatic Bed Leveling avec fonction Smart Z-Offset.

PromoMeilleure Vente n° 1
Anycubic Kobra 2 Imprimante 3D Haute Vitesse 300 mm/s, Extrudeuse Directe à Double Engrenage, Système de Refroidissement Amélioré, Nivellement Auto LeviQ 2.0, Z-Offset Intelligent, 220x220x250 mm
  • 【Impression 5 fois plus rapide】 Par rapport à sa génération précédente,...
  • 【Nivellement automatique LeviQ 2.0】 Le tout nouveau système de nivellement...
  • 【Amélioration de l'extrudeur】 La nouvelle extrudeuse offre une puissance de 60 watts...

La vitesse d’impression standard de la Kobra 2 est de 150 mm/s ; la vitesse maximale possible est de 250 mm/s. Selon Anycubic, la Kobra 2 imprime en 40 minutes, avec les réglages par défaut, un bateau classique de Benchy, utilisé depuis des années pour tester la qualité et la vitesse d’impression.

Les fonctionnalités de la Anycubic Kobra 2

Anycubic Kobra 2

La Kobra 2 est livrée bien emballée dans une construction modulaire classique. Dans ce cas, l’acheteur doit relier le cadre supérieur à la plate-forme inférieure et monter ensuite la tête d’impression. Les autres étapes consistent à fixer l’écran tactile et le porte-rouleau ; ensuite, on peut commencer.

Le fabricant appelle Leviq 2.0 le nivellement automatique, c’est-à-dire l’ajustement de la distance entre la tête d’impression et le lit d’impression. Concrètement, un capteur de proximité palpe le lit d’impression à 25 endroits. Le logiciel en tire un profil de hauteur. Lors de l’impression, le logiciel adapte automatiquement la hauteur de la tête d’impression aux irrégularités du lit d’impression.

La nouveauté de la Anycubic Kobra 2 est la fonction Smart Z-Offset. Un bouton-poussoir métallique et un coussin en silicone se trouvent à l’arrière du lit d’impression. Pour lancer l’impression, le Kobra 2 enlève d’abord l’excédent de filament sur le coussin en silicone et appuie ensuite plusieurs fois sur le bouton-poussoir. La hauteur de la buse est alors parfaitement adaptée à celle du lit d’impression.

Le fort rapport de 4:1 de l’extrudeuse duale permet d’utiliser un moteur pas à pas plus petit et plus léger. Malgré cela, l’extrudeur a pu assurer le flux du filament lors de nos tests, même à des vitesses plus élevées.

Pour une vitesse d’impression élevée, il faut en outre une cartouche chauffante plus puissante pour que le filament fonde même à un débit plus rapide. Alors que le premier Kobra est équipé d’une thermistance de 40 watts, son successeur apporte une cartouche chauffante de 60 watts. Dans la pratique, cela suffit pour les vitesses d’impression du Kobra 2.

L’axe z est responsable du mouvement de la tête d’impression dans le sens vertical et joue un rôle décisif dans la précision et la vitesse du processus d’impression. Un double guidage de l’axe z est utilisé ici, ce qui permet d’être plus précis et de réduire les vibrations lors du mouvement. Cet équipement est généralement réservé aux imprimantes encore plus chères et à celles dont le lit d’impression est plus grand.

Le refroidissement des composants est également déterminant pour la vitesse d’impression élevée. Le filament chauffé est éjecté par la tête d’impression à la position souhaitée, puis il refroidit et se solidifie pour former l’objet à imprimer. Plus l’imprimante travaille vite, plus elle doit refroidir rapidement le plastique distribué, afin d’éviter les déformations, la formation de filaments ou les surplombs qui s’affaissent. Alors que la plupart des amateurs remplacent tôt ou tard le mini-ventilateur de leurs imprimantes 3D par un ventilateur radial, Anycubic l’installe en usine sur la Kobra 2. Il a une puissance de 4 watts – ce qui est suffisant dans la pratique pour durcir parfaitement même les porte-à-faux importants et les ponts à grande vitesse. L’application dispose de nombreuses applications et la prise en main est assez simple.

Le Kobra 2 imprime nettement plus vite que ses prédécesseurs. La vitesse d’impression maximale de 250 mm/s indiquée par le fabricant n’est pas réaliste dans la pratique. Mais une augmentation à 150 mm/s est également remarquable. Lors de notre test, nous avons imprimé à 150 mm/s deux benchys avec une hauteur de couche de 0,29 mm et 0,2 mm respectivement. Dans les deux cas, le résultat est très satisfaisant – voir les photos. Avec la résolution plus élevée, c’est-à-dire la hauteur de couche plus faible, l’impression dure toutefois environ 50 pour cent plus longtemps.

Nous avons imprimé les deux caisses à 60 mm/s et 250 mm/s respectivement. A 60 mm/s, l’opération a duré 16 heures et 50 minutes, à la vitesse d’impression maximale 11 heures et 25 minutes, donc 34 pour cent plus vite. Il est clair qu’une multiplication par cinq de la vitesse d’impression maximale ne signifie pas nécessairement une division par cinq du temps d’impression : les premières couches et les couches extérieures sont traitées plus lentement afin d’éviter les problèmes d’adhérence et de conserver un résultat agréable à l’œil. Et indépendamment de la qualité d’impression attendue, des temps d’impression aussi rapides ne sont plutôt pas recommandés. Ainsi, Anycubic indique également une vitesse d’impression standard de 150 mm/s.

Les points forts

Ci-dessous les points forts de la Anycubic Kobra 2.

  • Un bon espace pour l’impression
  • Bonnes vitesses d’impression
  • Excellente qualité des objets imprimés
  • Facile à prendre en main

Conclusion

La Anycubic Kobra 2 arrive donc à son objectif, celui de faire découvrir l’impression 3D au grand public en proposant des fonctionnalités intéressantes.

Loic Hecti

Loic est spécialisé dans le high tech et est passionné de nouvelles technologies. Il rédige depuis 2020 des articles pour le site Sotactile.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *