Amazfit GTS 2

Si vous voulez avoir un avis détaillé concernant la montre d’Amazon, la Amazfit GTS 2, vous pouvez lire notre test complet.

Présentation

Comme son prédécesseur, l’Amazfit GTS 2 a une forme de base angulaire. Avec des dimensions de 43 × 36 × 9,8 mm, il est désormais au minimum plus petit que la première version. Seule l’épaisseur a légèrement augmenté. Malgré cela, la smartwatch a l’air vraiment très plate et j’aime beaucoup l’aspect de mon poignet. Le poids total, y compris les bracelets, n’est que de 40 grammes. La GTS 2 est donc à la fois plus fine et plus légère que l’Amazfit GTR 2, qui est également nouvelle. Le fabricant annonce un design incurvé en 3D sans cadre et l’a très bien mis en œuvre. Une différence frappante par rapport au prédécesseur est l’encastrement du bouton sur le côté droit du boîtier. Il n’est plus complètement libre, mais a été intégré dans le boîtier. Cela peut sembler un peu inhabituel à première vue, mais d’après l’haptique, je trouve cette mise en œuvre vraiment bonne.

La partie supérieure du boîtier est en aluminium et le dessous est en plastique. Vous trouverez ici le capteur d’impulsion optique et deux broches de chargement. Les montures des bracelets sont très filigranes et maintiennent les bracelets de 22 mm de large solidement au boîtier grâce à des attaches rapides. Les bracelets en silicone noir mesurent environ 11,8 cm et 8,7 cm de long. Là encore, une boucle à ardillon classique est utilisée.

Bien sûr, il y a aussi un GPS intégré ici – si celui-ci fonctionne mieux que le GTR 2, vous apprendrez un peu plus loin. La connexion au smartphone est établie via Bluetooth 5.0.

Fonctionnalités de la Amazfit GTS 2

L’une des plus grandes nouveautés du GTS 2 est la possibilité de jouer de la musique hors ligne. Pour cela, il y a maintenant un espace de stockage de près de 3 Go. Pour obtenir de la musique au format MP3 pendant la montre, les fichiers correspondants doivent être disponibles sur le smartphone. Vous pouvez sélectionner les fichiers musicaux via le menu musical de l’application Zepp et les transférer sur la montre. Un hotspot est mis en place pour le transfert. Le GTS 2 dispose également d’un WLAN de 2,4 GHz à bord. Cependant, le WLAN ne peut pas être activé manuellement, mais sert uniquement au transfert de fichiers musicaux. Malheureusement, le transfert de musique via le câble de chargement USB, par exemple, ne fonctionne pas. La lecture de musique est résolue par le lecteur de musique intégré. Le haut-parleur de la GTS 2 a également un son similaire à celui de la GTR 2, mais j’ai également réussi à connecter l’Amazfit GTS 2 via Bluetooth avec les écouteurs MPOW T5/M5 True Wireless Earbuds et j’ai ainsi pu écouter confortablement de la musique directement depuis la montre. Le microphone et le haut-parleur sont également nouveaux. Ainsi, les appels téléphoniques peuvent désormais être acceptés directement sur la montre. Malheureusement, un « problème » similaire à celui du GTR 2 prévaut ici : il faut pratiquement établir une « double » connexion pour que la téléphonie fonctionne à la montre. En plus de la connexion via l’application Zepp, la montre doit également être connectée directement au smartphone. Là encore, cela se fait via un menu correspondant dans l’application Zepp. Je trouve encore que c’est un peu maladroit, car la concurrence peut faire cela beaucoup plus facilement.

Une autre nouveauté est bien sûr la commande vocale hors ligne (OVC – Offline Voice Control). Cependant, cela ne fonctionne que si vous réglez la langue de la montre via l’application Zepp (« Watch settings – System language ») sur « English ». Une fois que vous avez fait cela, vous pouvez configurer la « Commande vocale hors ligne » directement sur la montre sous « Paramètres – Préférences de l’utilisateur ». Ici, vous pouvez par exemple définir quand l’OVC est actif et peut être utilisé. Dans le même menu, vous trouverez également une liste de toutes les « commandes vocales » disponibles. Personnellement, je n’ai aucun problème avec le fait que l’OVC n’est disponible qu’en anglais, mais je suis sûr que certains utilisateurs le verront différemment. La commande vocale hors ligne est donc une nouveauté intéressante, qui doit s’accommoder de la restriction à l’anglais uniquement. Un autre élément très attendu est l’intégration d’Alexa. Malheureusement, je dois également vous décevoir pour le GTS 2, car l’intégration d’Alexa ne fonctionne pas encore ici non plus. Ceci est bien sûr dû au fait qu’un compte Alexa correspondant ne peut pas encore être connecté via l’application Zepp (version 5.8.2). Cependant, je pense qu’il faudra encore quelques mises à jour de l’application Zepp pour pouvoir utiliser l’intégration Alexa.

L’Amazfit GTS 2 se connecte également au smartphone (un Xiaomi Mi 8 dans le test) via Bluetooth 5.0. L’application Zepp (anciennement Amazfit) est requise sur le smartphone. Ceci est disponible lors de mon test dans la version 5.8.2. La smartwatch peut être connectée au smartphone assez facilement en scannant le code QR – ce n’est pas vraiment plus simple que cela. L’application Zepp est toujours divisée en trois pages principales (Home, Enjoy et Profile).

Dès la page d’accueil, vous obtenez toutes les valeurs importantes du jour affichées. Si vous sélectionnez maintenant des valeurs individuelles telles que les pas ou la fréquence cardiaque, vous obtenez une vue détaillée dans laquelle vous obtenez encore plus d’informations sur le paramètre respectif. Vous pouvez également consulter ici les données des jours précédents.

Huami s’appuie également sur un système d’exploitation propriétaire pour l’Amazfit GTS 2. Pendant mon test, il a fonctionné de manière stable dans la version 3.0.7.1. Cependant, il n’y a pas d’innovations majeures dans le système d’exploitation. Depuis le Watchface, le contrôle se fait comme d’habitude avec des gestes de balayage horizontal et/ou vertical. La page d’état, à laquelle on peut accéder par un simple glissement vers le bas, a désormais beaucoup plus de contenu, de sorte que vous pouvez même la faire défiler. Au total, neuf raccourcis sont disponibles, qui peuvent être utilisés pour contrôler la luminosité ou activer/désactiver le mode DND, par exemple. En passant de la page de garde à la page d’accueil, vous pouvez toujours accéder aux notifications. En glissant horizontalement sur le cadran de la montre, on fait défiler différentes pages vers l’IPA, les objectifs d’activité, la fréquence cardiaque, la météo ou le lecteur de musique. Avec les « cartes de raccourcis », vous trouverez également ici un tout nouveau menu, que vous pouvez en outre configurer via l’application Zepp. Mais en fin de compte, il s’agit aussi simplement de l’affichage des pages précédemment énumérées dans une disposition verticale de tuiles rectangulaires.

Au plus tard depuis les modèles précédents, le suivi sportif des montres Amazfit n’est pas exactement connu pour sa précision. Malheureusement, le nouvel Amazfit GTR 2 n’a pas pu changer cela non plus, comme vous pouvez le lire dans mon compte rendu. Bien sûr, j’ai aussi sorti plusieurs fois l’Amazfit GTS 2 pour une course. Mes mesures de comparaison sont à nouveau prises à partir d’un Garmin Forerunner 645 Music. Alors que je pouvais faire état d’une amélioration de la précision GPS du GTR 2 par rapport à son prédécesseur, les résultats du GTS 2 m’ont presque laissé bouche bée – malheureusement pas dans un sens positif. Pendant mes courses, j’ai vraiment eu des écarts de piste très extrêmes, en partie de plus d’un kilomètre sur une piste de 10 km. La tolérance encore acceptable de 2 % n’a même pas été approchée ici. J’ai délibérément choisi les mêmes itinéraires que pour le test de la GTR 2 et il faut malheureusement dire que la précision GPS de l’Amazfit GTS 2 est tout simplement insuffisante. La position GPS a pris entre 15 et 45 secondes et a donc été presque toujours trouvée plus rapidement qu’avec le GTR 2 rond. Cependant, les fortes déviations de route par rapport au Garmin parlent d’elles-mêmes. Malheureusement, j’ai également eu à plusieurs reprises avec le GTS 2 le cas où la réception GPS a été brièvement perdue pendant l’enregistrement en cours. Au moins, la montre vous informe avec le message « GPS non disponible ».

Malheureusement, j’ai également dû déterminer pour l’Amazfit GTS 2 des problèmes accrus d’enregistrement de la fréquence cardiaque lors du suivi sportif. Là encore, des valeurs moyennes beaucoup trop faibles sont déterminées. Avec les valeurs maximales et minimales de la fréquence cardiaque, je peux comprendre les écarts dans les plages indiquées ici, car la méthode de mesure est généralement quelque peu sujette à des interférences. Mais si des différences aussi importantes peuvent être observées même avec des valeurs moyennes pour une unité entière, il faut simplement supposer que la fréquence cardiaque est systématiquement mal mesurée. La mesure normale de la fréquence cardiaque sur 24 heures fournit cependant des valeurs tout à fait compréhensibles sans écarts majeurs. Ainsi, le problème de la mesure de la fréquence cardiaque semble en effet exister principalement lors du suivi sportif.

Qualité d’affichage

L’écran de Huami est similaire à son homologue rond : l’écran AMOLED de 1,65 pouces déjà connu du GTS est toujours installé. La résolution est de 348 x 442 pixels, ce qui donne une densité de 341 ppi. Comme pour le prédécesseur, la reproduction des couleurs de l’écran est particulièrement convaincante. L’affichage des icônes est très beau et vous ne trouverez pas d’encombrement de pixels. L’écran est protégé par un verre trempé avec un revêtement ODLC supplémentaire et un revêtement anti-traces de doigts. Bien entendu, un écran toujours allumé peut également être utilisé, même si cela réduit considérablement la durée de vie de la batterie.

La luminosité est réglable en continu et l’écran peut toujours être lu en plein soleil. Grâce au capteur de lumière ambiante, un mode de luminosité automatique est également disponible ici, ce qui m’a permis de faire de très bonnes expériences lors de mon test. Le numériseur effectue également son travail comme d’habitude de manière fiable et vous ne pouvez donc pas trouver de véritables points de critique dans l’affichage. Amazfit a tout simplement tout fait ici.

Autonomie

Si la gamme de fonctions du GTS 2 a été élargie par rapport au modèle précédent, la batterie a malheureusement été déclassée. Il a maintenant une capacité de seulement 246 mAh et devrait permettre, selon Amazfit, une durée d’exécution allant jusqu’à 7 jours en utilisation normale.

Avec cette configuration, j’en suis arrivé à une autonomie de 5 et demi jours seulement. La valeur annoncée de 7 jours n’était donc pas vraiment réalisable avec mon utilisation. Dans l’ensemble, je suis assez déçu par la faible autonomie de la batterie de la GTS 2. Avec un affichage actif en permanence ou une utilisation sportive accrue, l’autonomie devrait être de 2 à 4 jours seulement, où vous seriez alors presque à égalité avec les meilleures smartwatches WearOS.

Conclusion du test

La Amazfit GTS 2 est donc une excellente montre connectée et qui dispose en plus d’un très joli design.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire